Jean Paul Gaultier

Univers
de la Mode

De la rue aux étoiles

  • Youtube

Jean Paul Gaultier

Univers de la Mode

Le Planète mode de Jean Paul Gaultier:
De la rue aux étoiles

Pour naviguer dans le site en utilisant le menu sur la gauche ou la barre de défilement ou la molette de la souris.

L’Odyssée de Jean Paul Gaultier 

Univers
de la Mode

Le Planète mode de Jean Paul Gaultier:
De la rue aux étoiles

  • 1/3

    L’Odyssée de Jean Paul Gaultier 

    Jean Paul Gaultier est né en 1952 à Arcueil, en banlieue parisienne. Adolescent, il dessine deux collections par année en s’inspirant des magazines de mode, des films de l’entre-deux-guerres et d’émissions de télévision sur la mode des années 1960 telles que Dim, Dam, Dom.

    Sa grand-mère maternelle possède un téléviseur, ce qui est peu fréquent en France à cette époque, et le laisse libre de regarder ce qui lui plaît. Il développe son sens critique et analytique sur la mode et son propre vocabulaire.

  • 2/3

    L’Odyssée de Jean Paul Gaultier 

    Fasciné par les Parisiennes singulières, Jean Paul Gaultier crée une nouvelle silhouette et privilégie les beautés atypiques : « Enfant, mon œil était toujours attiré vers celles qui n’étaient pas comme les autres… » 

    Autodidacte, il découvre dès les années 1970 chez Pierre Cardin et Jean Patou la tradition et le savoir-faire de la haute couture. Il s’émancipe avec la nouvelle génération de « créateurs » et se lance dans le prêt-à-porter femme en 1976, puis dans le prêt-à-porter homme en 1983.

  • 3/3

    L’Odyssée de Jean Paul Gaultier 

    Vingt ans plus tard, Jean Paul Gaultier reste fidèle à son idéal de l’élégance parisienne en ouvrant sa propre maison de haute couture. Il présente désormais deux collections par an qu’il concilie, entre 2004 et 2010, avec d’autres créations pour Hermès.

    Collection Les Vierges (ou Les Madones)
    Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

    Collection Les Indes galantes
    Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

    Collection Les Vierges (ou Les Madones)
    Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

    LE BOUDOIR

    • 1/2

      LE BOUDOIR

      Avec ses seins coniques bricolés, l’ourson Nana est le témoin touchant des premiers pas créatifs de Jean Paul Gaultier qui, petit garçon, était déjà fasciné par le charme désuet des corsets. Sa grand-mère maternelle, Marie, l’initie très jeune à la mode féminine et lui fait découvrir Falbalas, un film de Jacques Becker racontant l’ascension d’un jeune couturier.

      Le couturier, qui a été élevé par des femmes fortes, ne croit pas au mythe du sexe faible. Il réinterprète avec humour les signes d’enfermement du corps féminin tels que les corsets.

    • 2/2

      LE BOUDOIR

      Les femmes corsetées de Gaultier ont pu apparaître comme la négation des combats féministes. En réalité, loin d’être un instrument de torture emprisonnant le corps de la femme, le corset incarne désormais la nouvelle puissance du féminin et sculpte le contrepoint du veston d’homme, lointain dérivé de l’armure du chevalier. De nombreuses stars porteront les déclinaisons de ses corsets aux surpiqûres concentriques : Madonna en tête, avec les iconiques corsets de la tournée Blond Ambition World Tour en 1990, mais aussi Catherine Ringer, Cindy Sherman, Grace Jones, Dita Von Teese et Kylie Minogue.

      Croquis, Blond Ambition World Tour
      Jean Paul Gaultier

      Collection Le Dadaïsme

      Croquis, Blond Ambition World Tour
      Jean Paul Gaultier

      A
      FLEUR
      DE
      PEAU

      • 1/2

        A FLEUR DE PEAU

        La peau et le corps sont des sources d’inspiration inépuisables pour Jean Paul Gaultier. Dans ses mains, les matières deviennent des « secondes peaux ». À la dictature de la minceur, il oppose la sensualité de la taille xxl et lance un formidable message : soyez vous-même, quelles que soient les particularités dont la nature et la culture vous ont doté !

        Pour ses défilés, il organise ses premiers castings sauvages et recrute par le biais des petites annonces : « Créateur non conforme recherche mannequins atypiques – gueules cassées ne pas s’abstenir ! »

      • 2/2

        A FLOR DE PIEL

        Dès le début des années 1980, Jean Paul Gaultier propose la multiplicité des genres, offrant à tous la liberté de revendiquer ses choix : l’hyperfemme, le macho, la femme-objet, l’homme-objet... L’été 1985, le créateur écrit une nouvelle page de l’histoire de la mode avec sa collection Une garde-robe pour deux, qui marque l’exploration des codes masculin, féminin, androgyne, alternatif. Avec la jupe pour homme, il redonne ses lettres de noblesse au vestiaire masculin exotique.

        Collection Les Hussardes
        Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

        Madonna performing “Future Lovers/I Feel Love,”

        Collection Les Classiques Gaultier revisités
        Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

        PUNK
        CAN
        CAN

        • 1/3

          Punk cancan

          Jean Paul Gaultier est né en banlieue parisienne, mais son cœur bat à la fois au rythme du Paris canaille et de la rock attitude de Londres. Il est fasciné par le Paris de la Belle Époque et de l’entre-deux-guerres, le Paris de Toulouse-Lautrec et du Moulin-Rouge, par la foule colorée de Barbès et, bien sûr, la tour Eiffel. Il aime la capitale des cartes postales qui ravive le souvenir des personnages de Brassaï, des « Parigotes » et des « titis » qui fréquentent ses bistrots et ses cabarets.

        • 2/3

          Punk cancan

          Tous ces Paris plantent le décor pour le personnage aux multiples facettes que courtise inlassablement Jean Paul Gaultier : la Parisienne.

          La Goulue, Arletty, Micheline Presle et Juliette Gréco en sont pour lui des figures emblématiques. Il détourne ses icônes : le béret, le trench-coat, le fume-cigarette et le pied-de-poule, le carreau vichy et la baguette de pain. Sa Parisienne se métamorphose tour à tour en existentialiste des années 1940 ou en cliente haute couture des années 1950.

        • 3/3

          Punk cancan

          Au début des années 1970, il voyage à Londres et découvre la mode transgressive des punks de Trafalgar Square. La politique antimatérialiste de ce mouvement va l’influencer et lui permettre d’explorer une mode anticonformiste. Il trouve son inspiration dans l’énergie de la rue, la boutique SEX de Vivienne Westwood et Malcom McLaren, et le mouvement glam rock, avec en tête un David Bowie transformé en son alter ego, Ziggy Stardust. Le dénuement l’oblige à être inventif ; la rébellion totale, l’aspect trash et destroy, l’attirent.

          Collection Les Actrices (o Cinéma)
          Mathieu Baumer

          Collection Les Parisiennes
          Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

          Première collection
          Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

          • 1/3

            JUNGLE
            URBAINE

            Les différences fascinent Jean Paul Gaultier. Par transpositions, détournements et assemblages, il mélange les mondes intouchés par la standardisation de la mode, des mondes et des individus séparés par le barrage de la langue, des coutumes et de la géographie, qui se métissent dans la « Planète Gaultier ».

            Dès la collection Le Retour de l’imprimé (printemps-été 1984), Gaultier crée ce mélange d’Afrique et d’Europe en drapant des minijupes en boubou et en coiffant ses mannequins de chéchias.

          • 2/3

            JUNGLE
            URBAINE

            Sa collection suivante, Barbès (automne-hiver 1984-1985), incarne l’expression plus radicale encore de cette fusion.

            Dans un contexte de mondialisation des marchés, où la majorité impose une mode générique et où des minorités s’enferment dans les ghettos, Jean Paul Gaultier rassemble les parties d’un tout pour laisser place à une personnalité multiethnique : il imagine une société cocktail, mélangée, brassée, épicée, panachée, décloisonnée.

          • 3/3

            JUNGLE
            URBAINE

            Alors que la pensée multiculturelle doute d’elle-même face aux défis de l’intégration, le créateur mise sur le résultat d’un melting-pot décliné au singulier : ce ne sont plus des groupes qui se côtoient dans l’indifférence, mais des individus qui racontent chacun notre diversité.

            JUNGLE URBAINE

            Collection Cape et d’épée
            Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

            Collection Les Indes galantes

            Collection Les Surréalistes
            Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

            Metr
            opol
            i

            • 1/2

              METRÓPOLI

              Dès la fin des années 1970, Gaultier emprunte à l’univers de la science-fiction et des nouveaux sons comme la new wave et la musique house. Il introduit des matières techno dans le prêt-à-porter, tels le skaï, le lycra et le néoprène. Il innove en créant des mélanges de matières, comme du cuir néopréné, des textiles 3D, et même des tissus gonflables ! Il lance également ses premiers bijoux électroniques, créés par son compagnon et collaborateur Francis Menuge.

            • 2/2

              METRÓPOLI

              Cette vision futuriste de la mode se reflète aussi dans ses collaborations mémorables avec des stars de l’univers pop-rock, qui portent ses créations sur scène ou dans leurs vidéoclips : Tina Turner, Nirvana, Lady Gaga, Les Rita Mitsouko, Red Hot Chili Peppers, Niagara, Neneh Cherry, Depeche Mode, Beyoncé, Yvette Horner, Mylène Farmer, Boy George, Cameo, Kylie Minogue et, bien sûr, Madonna.

              Entre 1983 et 1993, Jean Paul Gaultier crée les costumes de seize ballets de la chorégraphe française Régine Chopinot. Il s’agit d’un véritable laboratoire pour le couturier : la structure et les matières de ses créations suggèrent ou imposent même parfois les rythmes et la gestuelle aux danseurs. À l’occasion de ce riche échange artistique, le créateur travaille avec Angelin Preljocaj, Karole Armitage, Maurice Béjart et Joaquín Cortès.

              Collection Les Actrices ou Cinéma)
              Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

              Victoria Abril en Kika

              Collection Les Cages
              Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

              Jean Paul Gaultier & pedro Almodóvar

              • 1/3

                Jean Paul Gaultier & Pedro Almodóvar

                « Les costumes de Jean Paul Gaultier sont à la fois magnifiques et très conceptuels. Rares sont ceux qui, comme lui, peuvent réunir ces deux qualités dans le même vêtement. »
                – Pedro Almodóvar

                Jean Paul Gaultier se passionne pour le cinéma et le music-hall dès l’enfance. En coanimant l’émission Eurotrash, il devient le premier couturier-vedette de la télévision, parallèlement à la montée en puissance de la mode comme expression phare de la société de l’image.

              • 2/3

                Jean Paul Gaultier & Pedro Almodóvar

                Il adore faire de la mode un spectacle et imagine ses défilés comme un happening, une invitation au voyage avec sa bande-son originale, ses décors et son casting singulier.

                Les costumes qu’il crée pour le cinéma soutiennent l’intensité dramatique du film tout en restant fidèles au vocabulaire du créateur. Jean Paul Gaultier collabore avec Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet (La Cité des enfants perdus), Peter Greenaway (Le Cuisinier, le Voleur, sa femme et son amant), Luc Besson (Le Cinquième Élément) et, surtout, Pedro Almodóvar.

              • 3/3

                Jean Paul Gaultier & Pedro Almodóvar

                Kika, La Mauvaise Éducation et, récemment, La Peau que j’habite illustrent cette collaboration placée sous le signe d’une étroite complicité. Jean Paul Gaultier sait comme personne traduire et donner corps dans chacun de ses vêtements à la carte émotionnelle que Pedro Almodóvar dresse de ses personnages. L’univers de Gaultier correspond à la perfection à la vision du monde qu’Almodóvar transmet dans ses films. Ensemble, ils atteignent une intensité et un degré de communication exceptionnels.

                Victoria Abril, Jean Paul Gaultier
                et Rossy de Palma

                Collection Cavalières et Amazones des temps modernes (o Mad Max)

                Liste
                des Travaux

                Nos plus sincères remerciements aux artistes qui ont travaillé avec nous

                Maison

                • Sofia Sanchez et Mauro Mongiello, Jean Paul Gaultier, 2009
                  © Sofia Sanchez y Mauro Mongiello

                L’Odyssée
                de Jean Paul Gaultier

                • Kate Barry Escalier d’honneur, siège de la maison Jean Paul Gaultier, Paris, 2010
                  © Kate Barry / Côté Paris

                • Pierre et Gilles Jean Paul Gaultier, 1990 Commande spéciale pour illustrer la couverture du roman-photo autobiographique À Nous Deux la modePhotographie peinte, encadrée par les artistes 112 x 92 cm (encadrée) Collection particulière, Paris
                  © Pierre et Gilles. Courtesy Galerie Jérôme de Noirmont, Paris / Photographie: Rainer Torrado

                • Collection Les Vierges (ou Les Madones), modèle Apparitions Haute couture printemps-été 2007 Fourreau bustier en satin à imprimé « céleste » ; bustier-cardigan à broderies et nœuds « hologramme » et jupon en tulle de soie ivoire ; voile en dentelle de même et dentelle ivoire
                  © Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

                • Collection Les Indes galantes, modèle Lascar Haute couture printemps-été 2000 Robe à bandes « pull marin » en tricot de soie navy et ivoire prolongée de plumes d’autruche laquées en rayures Défilé rétrospective du 30e anniversaire, octobre 2006
                  © Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

                • Collection Les Vierges (ou Les Madones), modèle Lumière Haute couture printemps-été 2007 Robe longue à effet cape en jersey noir et mousseline imprimée vitrail
                  © Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

                LE BOUDOIR

                • Jean Paul Gaultier, jardin du Luxembourg, Paris, vers 1957
                  © DR / Archives Jean Paul Gaultier

                • Emil Larsson Body-corset porté par Madonna, Blond Ambition World Tour, 1990 Dazed & Confused, avril 2008
                  © Emil Larsson

                • L’ourson de Jean Paul Gaultier, Nana, portant le premier soutien-gorge conique
                  © Rainer Torrado / Jean Paul Gaultier

                • Jean Paul Gaultier et sa grand-mère maternelle, Marie, vers 1958
                  © DR / Archives Jean Paul Gaultier

                • Croquis de costume de scène pour Madonna, Blond Ambition World Tour, 1989-1990
                  © Jean Paul Gaultier

                • Collection Bad Girls-Point G Prêt-à-porter Femme printemps-été 2010
                  © Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

                • Croquis des costumes de scène pour Madonna, Blond Ambition World Tour, 1989-1990
                  © Jean Paul Gaultier

                A FLEUR DE PEAU

                • William Baker Kylie Minogue Collection Les Vierges (ou Les Madones), modèle Immaculata Haute couture printemps-été 2007 Robe en filet brodé à grands motifs et lin découpés blancs
                  © 2008, Darenote Ltd. Tous droits réservés.

                • Collection La Parigote, modèle French cancan Haute couture printemps-été 2002 Robe-tutu sur body en tulle plissé chair Mannequin: Carla Bruni-Sarkozy
                  © Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

                • Collection Les Hussardes, modèle Incognito Haute couture automne-hiver 2002-2003 Manteau long raglan en velours de soie noir ouatiné et doublé de crêpe de Chine; fourreau en jacquard de soie trompe-l’œil « de pied en cap »
                  © Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

                • Madonna performing “Future Lovers/I Feel Love,” Confessions Tour, AWD Stadium, Hanover, Germany, August 22, 2006
                  © Stefan Simonsen/AP/Wide World Photos

                • Collection Les Classiques Gaultier revisités Prêt-à-porter Femme printemps-été 1993 Mannequin : Ève Salvail
                  © Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

                Punk cancan

                • Mathieu Baumer Backstage (Lara Stone), défilé du 7 juillet 2009 Collection Les Actrices (ou Cinéma), modèle Le Mépris Haute couture automne-hiver 2009-2010 Trench plissé en agneau plongé à emmanchures aileron repliées ; intérieur du plissé doublé, pellicule de cinéma imprimée film sur organza de satin, bandes de perforation, amorces de film © Mathieu Baumer

                • Collection Les Parisiennes Haute couture automne-hiver 2010-2011 Collants résille au motif tour Eiffel © Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

                • Première collection Prêt-à-porter Femme printemps-été 1977 Défilé rétrospective du 30e anniversaire, octobre 2006 © Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

                JUNGLE URBAINE

                • Ellen von Unwerth Survivants (Laetitia Casta, Vladimir McCary et Jenny Shimizu) Collection Les Tatouages Prêt-à-porter Femme printemps-été 1994
                  © Ellen von Unwerth

                • Collection Divine Jacqueline, modèle Espagnolade Haute couture printemps-été 1999 Robe en satin rose thé à ex-voto d’éventails
                  © Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

                • Collection Cape et d’épée, modèle Ensorceleuse Haute couture automne-hiver 2004-2005 Robe en python « peau hâlée » à broderie « barbare » en clous et estampes cuivre ; body en python brodé ; sombrero à plumes assorti
                  © Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

                • Collection Les Indes galantes, modèle Dubar Haute couture printemps-été 2000 Grande robe brodée de myrides de volants en tulle kaki, cannelle et papaye, effet « camouflage »
                  © Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

                • Collection Les Surréalistes, modèle Hécate Haute couture automne-hiver 2006-2007 Robe-manteau en faille ondulée noire à brassard en plumes de coq ; haut-de-forme en cheveux réalisé par Odile Gilbert
                  © Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

                METROPOLI

                • Herb Ritts, Jean Paul Gaultier, Tokio, 1990
                  © Herb Ritts Foundation

                • Collection Les Actrices (ou Cinéma), modèle Étoiles et toiles Haute couture automne-hiver 2009-2010 Corset recouvert de pellicules en rhodoïd et gansé de satin noir, épaules et hanches articulées, jupe fourreau en crêpe georgette imprimé « pellicule »
                  © Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

                • Victoria Abril dans Kika, réalisé par Pedro Almodóvar, 1993
                  © Jean-Marie Leroy / El Deseo D.A. S.L.U.

                • Collection Les Cages, modèle Calligraphie Haute couture automne-hiver 2008-2009 Robe longue évasée à buste-cage « mannequin d’osier » en satin de soie canari et merle prolongé en volutes-serpentins dans les vifs et merle ; fourreau en mousseline et paillettes amazone revoilée de fine dentelle merle
                  © Patrice Stable / Jean Paul Gaultier

                Jean Paul Gaultier &
                Pedro Almodóvar

                • VVictoria Abril dans Kika, réalisé par Pedro Almodóvar, 1993
                  © Jean-Marie Leroy / El Deseo D.A. S.L.U. Avec l’aimable collaboration de Victoria Abril

                • La piel que habito
                  © El Deseo D.A. S.L.U. Avec l’aimable collaboration de Elena Anaya. Photographie: José Haro

                • La mala educación
                  © El Deseo D.A. S.L.U. Avec l’aimable collaboration de Gael García Bernal. Photographie: Diego López Calvín

                • Pedro Almodóvar, Victoria Abril comme Kika et Jean Paul Gaultier, 1993.
                  Publiée dans ELLE magazine, 1993
                  © Nacho Pinedo

                • Victoria Abril, Jean Paul Gaultier et Rossy de Palma, dans les coulisses après le défilé prêt-à-porter du créateur.
                  © Rainer Torrado

                • Rossy de Palma présente une création de la collection Cavalières et Amazones des temps modernes (ou Mad Max), prêt-à-porter Femme automne-hiver 1995-1996

                Site internet

                • Direction et coordination
                  Paula Susaeta
                  Javier Lucas

                • Visite virtuelle
                  VISIONANGULAR

                • Conception et production
                  TECKNOSFERA

                Catalogue

                • Sous la direction de
                  Thierry-Maxime Loriot

                • FUNDACIÓN MAPFRE

                • Coordination
                  Paula Susaeta

                • Traduction
                  Polisemia SL

                • Édition des textes
                  TF Editores

                • Conception graphique
                  Paprika.com (Louis Gagnon,
                  René Clément, Jean Doyon,
                  Claude Labrie, Marie-Andrée
                  Poirier), Montreal

                • Adaptation pour la présente édition
                  Juan Antonio Moreno

                • Photocomposition et photogravure
                  Cromotex

                • Impression
                  TF Artes Gráficas

                • Reliure
                  Ramos, S.A.

                • La version espagnole de cet ouvrage a été publiée par le Musée des beaux-arts de Montréal et Fundación MAPFRE.

                Exposition

                • FUNDACIÓN MAPFRE

                • Directrice des expositions
                  Nadia Arroyo Arce

                • Conservatrice en chef
                  María López Fernández

                • Commissaire
                  Thierry‑Maxime Loriot

                • Coordination
                  Paula Susaeta

                • Restauration
                  Jorge García
                  Nieves Peñalver
                  Silvia Montero
                  Laura Cerrato
                  Clara M. Prieto
                  Gema Alvaro
                  Rosa Plaza Santiago

                • Régie
                  Pedro Benito

                • Conception du montage
                  Instalación: Projectiles (Reza Azard, Hervé Bouttet, Daniel Meszaros), París
                  Guión y vídeos para maniquíes animados: Denis Marleau y Stephanie Jasmin, UBU, Montreal

                • Adaptation Madrid
                  Sandra Gagné, Juan Antonio Moreno

                • Direction du montage et conception de l’éclairage
                  Pedro Benito

                • Réalisation du montage
                  Exmoarte, S.A.

                • Mannequins
                  Jolicoeur International Inc.

                • Transport
                  SIT Transportes
                  Internacionales, S.A.

                • Assurance
                  MAPFRE EMPRESAS

                • FUNDACIÓN MAPFRE tient également à exprimer ses remerciements à l’Istituto Europeo di Design de Madrid pour sa collaboration, en particulier à son directeur Ricardo Marzullo, à sa directrice de communication Marisa Santamaría, ainsi qu’à Ako Zazarashvili et Antonio Velasco.

                • avril 24, 1952

                  Naissance de Jean Paul Gaultier

                  à Arcueil,en banlieue parisienne,

                  dans une famille modeste

                  sans aucun lien avec le monde de

                  la mode. Adolescent, il dessine deux

                  collections par année, par plaisir,

                  en s’inspirant des grands couturiers

                  et des magazines de mode.

                • 1970

                  Après avoir fait parvenir

                  ses croquis à plusieurs couturiers

                  parisiens,il est embauché par Pierre

                  Cardin,le jour de ses dix-huit ans,

                  comme assistant studio.

                • 1971-1975

                  Il travaille à temps partiel pendant

                  deuxans pour les maisons de couture

                  Jacques Esterel et Jean Patou avant

                  de retourner chez Pierre Cardin,

                  à Manille cette fois (Philippines),

                  où il crée des collections destinées

                  au marché nord-américain.

                • 1976

                  Fondation de sa propre marque de

                  prêt-à-porter avec l’aide de son

                  compagnon, Francis Menuge.

                  Présentation de sa première

                  collection, financée entièrement par

                  ses soins, au Planétarium du Palais

                  de la découverte à París.

                • 1978

                  Dominique Emschwiller, directrice de

                  la boutique Bus Stop à Paris, et Yoshio

                  Nakamoto,de la société japonaise

                  Kashiyama, jouent un rôle-clé dans

                  la notoriété de la marque.

                  Ils assurent le financement et la

                  distribution de la ligne de

                  prêt-à-porter Femme de Bus Stop

                  (Jean Paul Gautier pour Bus Stop)

                  qui sera sa première

                  collection commerciale.

                • 1981

                  La stabilité professionnelle et

                  économique que lui apporte son

                  contrat avec Kashiyama

                  qui continue de produire, sous licence,

                  la ligne Jean Paul Gaultier pour

                  le marché japonais et

                  l’Extrême-Orient, ainsi

                  que ses nouveaux partenariats

                  avec les entreprises Gibó

                  (pour la trame et la chaîne) et Equator

                  (pour la maille) lui permettent de

                  fonder la griffe Jean Paul Gaultier

                  avec Francis Menuge.

                • 1983

                  Présentation de ses premières

                  robes-corsets qui deviendront

                  l’emblême de sa marque.

                  La société ne cesse de se développer.

                  Première collection de

                  prêt-à-porter Homme. Début d’une

                  étroite collaboration entre

                  le couturier et le monde du spectacle,

                  notamment avec la

                  chorégraphe Régine Chopinot,

                  puisqu’ils travailleront ensemble

                  pendant dix ans sur seize spectacles.

                • 1985

                  Introduction de la jupe pour

                  homme dans sa collection

                  Et Dieu créa l’Homme.

                • 1986

                  Ouverture de la première

                  boutique Jean Paul Gaultier,

                  galerie Vivienne, à Paris.

                • 1988

                  Lancement commercial de la

                  première collection Junior Gaultier.

                  Les basiques de Gaultier sont

                  proposés à un prix plus abordable

                  pour le public.

                • 1989

                  Déployant son talent aux multiples

                  facettes, il enregistre une chanson de

                  house music, « Aow Tou Dou Zat »

                  (« How To Do That ») en collaboration

                  avec le producteur anglais

                  Tony Mansfield. Création des

                  costumes pour le film Le Cuisinier,

                  le Voleur, la femme

                  et son amant, de Peter Greenaway.

                • 1990

                  Création des costumes pour la

                  mondiale Blond Ambition World Tour,

                  de Madonna,

                  signant ainsi leur première

                  collaboration. Création, en

                  parallèle, des costumes pour le

                  spectacle de l’accordéoniste

                  Yvette Horner au Casino de Paris.

                  Parution de À Nous Deux la mode,

                  un roman-photo autobiographique.

                • 1992

                  Présentation à la galerie VIA

                  (Valorisation de l’innovation

                  dans l’ameublement), à

                  Paris, d’une collection de meubles

                  mobiles évoquant le voyage.

                  Défilé rétrospectif Jean Paul Gaultier

                  in L.A. au Shrine

                  Auditorium de Los Angeles, au

                  profit de la Fondation américaine

                  de recherche contre le sida (amfAR).

                • 1993

                  Lancement de son premier parfum

                  pour femme, Classique. Première de la

                  série télévisée Eurotrash sur la

                  chaîne britannique Channel 4,

                  coanimée avec Antoine de

                  Caunes. Création de costumes

                  pour le film Kika, de Pedro

                  Almodóvar,signant ainsi leur

                  première collaboration.

                • 1995

                  Lancement de son premier parfum

                  pour homme, Le Male. Animation des

                  MTV Europe Music Awards, à Paris.

                  Création des costumes pour le

                  film La Cité des enfants perdus,

                  de Marc Caro et

                  Jean-Pierre Jeunet.

                • 1996

                  Création des costumes pour

                  le film Le Cinquième Élément,

                  de Luc Besson.

                • 1997

                  Présentation de la première

                  collection haute couture,

                  Ambiance salon de haute

                  couture sous la

                  marque GAULTIER Paris.

                • 1999

                  Lancement du parfum

                  pour femme Fragile.

                • 2000

                  Le Council of Fashion Designers

                  of America (CFDA, Conseil des

                  créateurs de mode américains)

                  lui décerne

                  l’International Award.

                • 2001

                  Création de costumes pour les

                  tableaux « Geisha » et

                  « Flamenco » de la tournée

                  Drowned World Tour, de

                  Madonna. Création de

                  costumes pour le film

                  Absolument Fabuleux, de

                  Gabriel Aghion. Jean Paul

                  Gaultier est fait Chevalier de

                  l’Ordre de la Légion d’honneur

                  de la République française.

                • 2003

                  Nicole Kidman reçoit l’Oscar de

                  la meilleure actrice pour son

                  interprétation dans le film Les

                  Heures, de Stephen Daldry

                  , dans une robe de la collection

                  haute couture Les Boutons.

                  découverte planetarium in

                  Hermès nomme Jean Paul

                  Gaultier directeur de la

                  création du prêt-à-porter

                  Femme après la signature d’un

                  accord de partenariat en 1999.

                  Lancement de la première

                  ligne de cosmétiques et de soins

                  pour homme Tout beau,

                  tout propre.

                • 2004

                  Présentation de la première collection

                  Hermès par Jean Paul Gaultier

                  (prêt-à-porter Femme automne-hiver

                  2004-2005). Création des

                  costumes pour le film

                  La Mauvaise éducation,

                  de Pedro Almodóvar.

                • 2005

                  Lancement du parfum

                  unisexe GAULTIER².

                • 2006

                  Création des costumes pour la

                  tournée mondiale Confessions

                  Tour, de Madonna.

                • 2008

                  Création de costumes pour la

                  tournée mondiale X Tour 2008,

                  de Kylie Minogue. Création des

                  costumes pour le ballet

                  Blanche-Neige, sur une

                  chorégraphie d’Angelin

                  Preljocaj. Création d’une

                  bouteille pour Evian.

                  Lancement du parfum pour

                  femme Ma Dame. Marion

                  Cotillard reçoit l’Oscar et le

                  César de la meilleure actrice

                  pour son interprétation d’Édith

                  Piaf dans le film La Môme,

                  d’Olivier Dahan, dans des modèles

                  de la collection haute

                  couture Les Sirènes.

                • 2009

                  Création des costumes pour la

                  tournée N° 5, de Mylène

                  Farmer. Lancement de la

                  première collection Junior

                  Gaultier pour enfants.

                • 2010

                  Lancement d’une collection capsule

                  (collaboration ponctuelle moyennant

                  un nombre limité de vêtements)

                  pour la chaîne de magasins

                  américains Target et création d’une

                  autre collection capsule pour

                  La Perla. Réaménagement par le

                  créateur de la Suite Elle

                  Décoration au Palais Chaillot,

                  à Paris. Collaboration avec

                  Roche Bobois pour la création de la

                  ligne de mobilier Jean Paul Gaultier,

                  ainsi que pour la réédition de

                  pièces iconiques dessinées en 1992

                  pour la galerie VIA. Prix Inspiration

                  de la Fondation américaine

                  de recherche contre le sida (amfAR)

                  pour sa contribution à la mode

                  masculine et son engagement

                  humanitaire indéfectible dès les

                  années 1990 avec des actions comme

                  la rétrospective Jean Paul Gaultier in

                  L.A. Présentation de la dernière

                  collection Hermès par Jean Paul

                  Gaultier (prêt-à-porter Femme

                  printemps-été 2011).

                • 2011

                  Création de costumes pour le

                  film La peau que j’habite,

                  de Pedro Almodóvar.

                  Puig, entreprise familiale de mode

                  et parfums, acquis la maison de

                  couture française Jean Paul Gaultier.

                  Première exposition célébrant

                  les trente-cinq ans de carrière

                  du créateur, organisée par le

                  Musée des beaux-arts de Montréal.

                • 2012

                  Cinquième collaboration avec

                  Madonna pour la création des

                  costumes de la tournée

                  MDNA Word Tour. Création de

                  trois bouteilles de Coca Cola

                  Light en édition limitée.

                  Création des costumes

                  pour l’opéra Les Noces de

                  Figaro, présenté à l’Opéra

                  national de Montpellier. Le

                  Musée des beaux-arts de

                  Montréal et la Maison

                  Jean Paul Gaultier en collaboration

                  avec FUNDACIÓN MAPFRE présentent

                  La planète mode de Jean Paul

                  Gaultier. De la rue aux étoiles

                  à Madrid, la première occasion

                  pour le public espagnol de

                  découvrir l’œuvre du couturier.

                  L’exposition voyage à Dallas,

                  San Francisco, Rotterdam, Stockholm

                  et New York.